Actualités

Transport fluvial : testez l’opportunité pour vos produits chimiques

15/02/2017 - Infrastructures & transports

Testez l’opportunité de recourir à la voie fluviale pour le transport de vos produits chimiques grâce à la « boîte à outils » proposée par l’UIC et ses partenaires.

10% du chiffre d’affaires. Voilà ce que représente le transport et la logistique dans le secteur de la chimie. « Une charge importante qu’il est possible de réduire » explique Pascal Perrochon, responsable transport et logistique à l’UIC. Son expertise s’appuie sur les résultats de l’étude sur le transport des produits chimiques et d’engrais par voie fluviale, rendue publique en mars 2015 à l’UIC devant tous ses partenaires : l’Unifa, Haropa, VNF et l’Ademe. « Et pour diminuer les coûts, il est possible de transporter vos produits chimiques par voie fluviale». Mais avant d’engager un report modal, il est indispensable d’évaluer le bénéfice de ce changement.

Une boîte à outils imaginée par l’UIC

Pour vous aider à quantifier l’opportunité d’un report modal, l’UIC met en ligne une boîte à outils, votre aide à la décision. Simple d’utilisation, il s’agit d’un tableau excel. « C’est une grille numérique multicritères qui permet de prioriser les flux en fonction de chaque mode à partir de données concrètes » détaille Pascal Perrochon.

Vert, orange, rouge… Un code couleur attribué à chaque flux vous aidera à prendre votre décision.

 

L’UIC s’engage pour le développement des transports alternatifs

L’UIC se mobilise pour le transport fluvial qui est un mode de transport compétitif. « Une barge représente 20 camions de 25 tonnes » souligne Céline Caroly, responsable transport et environnement à l’UIC.

La voie d’eau est sans conteste pour votre entreprise plus fiable, plus durable et plus économique. Comme le montrent les principales conclusions de l’étude menée par l’UIC et ses partenaires :

  • Le recours au fluvial, pour les flux massifiés et facilement fluvialisables, est déjà mature,
  • Les principaux freins au développement du fluvial sont l’image de la faible performance ou de l’hétérogénéité du réseau,
  • Les principales options attractives sont la massifications du flux en vrac et le conteneur.

« L’UIC s’engage via cette boîte à outils à développer le transport fluvial qui apporte des garanties de sécurité et de respect de l’environnement » conclut Céline Caroly.

Mais le chemin est encore long. Aujourd’hui en France, 6% seulement du flux de produits chimiques sont effectués par mode fluvio-maritime.

Alors n’hésitez pas à vous lancer, faites le test !

Facebook