Voir aussi...

Accords de branche

Droit du travail

Depuis la conclusion de la Convention collective nationale des Industries Chimiques en 1952, de nombreux accords ont été signés, témoignant du dynamisme du dialogue social au sein de la branche.

L’enrichissement permanent de la Convention collective

La Convention collective nationale des Industries Chimiques (CCNIC) a été signée en 1952, et des avenants catégoriels ont été conclus en 1955 et 1971. Ces dispositions constituent le noyau dur du socle conventionnel, lequel a été complété au fil des années par de nombreux accords de branche.

 
Ces accords ont permis d’intégrer – voire de prévenir – les évolutions législatives et interprofessionnelles impactant la branche. Ainsi, les accords de branche les plus récents tiennent compte des dernières réformes et traitent des sujets d’actualité, tels que la formation professionnelle, l’emploi des seniors, ou la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

 

Un dialogue social de qualité

De telles évolutions seraient difficilement concevables en l’absence d’un dialogue social paritaire de qualité. En atteste l’importance des accords de branche conclus depuis la naissance de la CCNIC.

 
Ces dernières années, les négociations ont permis d’aboutir à des accords de branche portant notamment sur les salaires, l’indemnisation du chômage partiel, l’emploi des jeunes, l’épargne salariale (PEI-PERCOI), la formation professionnelle tout au long de la vie, les jeunes, l’égalité professionnelle et salariale, les jeunes,…

  

De nombreux outils à la disposition des adhérents

L’UIC publie, pour la majorité des accords-cadres, une circulaire faisant une analyse détaillée des dispositions de ces derniers particulières, ou un guide pratique.
Les entreprises adhérentes peuvent y avoir accès.

Padlock

De nombreux outils à la disposition des adhérents

Contenu réservé aux adhérents. Connectez-vous !

Facebook