Actualités

Comité pour la fiscalité écologique : les syndicats patronaux s’interrogent

18/07/2013 - Fiscalité

Refusant de sacrifier la compétitivité économique de la France sur l’autel de la fiscalité écologique proposée par le CFE*, le MEDEF, la CGPME, la FNSEA et l’UPA demandent aux ministres Pierre Moscovici et Philippe Martin de revoir les modalités de fonctionnement du CFE afin de favoriser la discussion permettant d’aboutir à un certain consensus.

Engagés en faveur de la transition écologique et énergétique, à l’image de l’UIC, ces organisations s’élèvent contre l’absence d’analyse préalable et d’échanges constructifs entre la direction du CFE et les parties prenantes dont elles font partie.

Ce qu’elles remettent en cause, c’est avant tout la méthodologie employée. Leur demande porte donc sur « l’organisation d’une concertation approfondie sur ce projet de taxation de l’énergie, sur la base d’études d’impacts sérieuses ».

L’UIC participe également au CFE et a déjà eu l’occasion de rendre public son point de vue défavorable vis-à-vis de la taxe carbone par la voix de Jean Pelin, son directeur général. Elle vous propose donc de prendre connaissance de cette lettre commune du MEDEF, de la CGPME, de la FNSEA et de l’UPA au Ministre de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici.

* Comité pour la fiscalité écologique

Facebook