Actualités

L’UIC sollicitée par les médias

04/02/2015 - Compétitivité

L’UIC a répondu a plusieurs interviews sur les effets de la baisse du prix du pétrole sur notre secteur.

En 2013, la facture hydrocarbure de la chimie en France était de 7,5 Milliards d’Euros environ. Même si le cours du pétrole a amorcé sa baisse à l’été 2014,  ce n’est qu’à partir d’octobre que la chute des cours a eu un effet sur la facture énergétique libellée en Euros.

Pour l’industrie chimique qui reste très exposée aux coûts de l’énergie, c’est plutôt une bonne nouvelle dans la mesure où le prix du baril resterait durablement au niveau actuel. Il faut cependant relativiser cet effet car, dans un contexte de croissance atone, l’essentiel de cette baisse devrait être répercutée aux industries clientes de la chimie (plasturgie, automobile, construction, emballage).

L’impact de la baisse des cours du pétrole et celle de l’euros sera l’un des sujets de la conférence de presse économique annuelle de l’UIC qui se tiendra le 24 mars prochain.

Facebook