Télécharger

UIC - Contacts presse

Département Communication UIC 
01 46 53 11 09 - aduranton@uic.fr

TADDEO
Laurence Tovi - 06 34 78 36 32 - laurence.tovi@taddeo.fr
Victoire Mathot -06.27.65.56.66  - victoire.mathot@taddeo.fr

Actualités

L’industrie de la chimie regrette le rejet par le parlement européen de la définition des perturbateurs endocriniens proposée par la Commission Européenne

04/10/2017 - Autres réglementations produits - Santé, sécurité, environnement

En rejetant la définition des critères d'identification des perturbateurs endocriniens élaborée par la Commission européenne, le Parlement européen manque l’opportunité d’avancer vers la structuration réglementaire du sujet que l’industrie de la chimie demande.

Alors que l’industrie de la chimie avait accueilli favorablement en juillet dernier l’approbation par les États membres de la proposition de la Commission européenne relative aux critères d’identification des perturbateurs endocriniens, le
refus du Parlement européen constitue un recul sérieux et ouvre un nouveau chapitre d’incertitudes.

L’industrie de la chimie rappelle la nécessité d’avancer dans la structuration réglementaire du sujet qui suppose une définition des perturbateurs endocriniens fondée sur des critères robustes, afin d’éviter la confusion et de poursuivre les
actions de prévention et de substitution des substances perturbatrices avérées.

« Je regrette que le rejet par le parlement de la définition des perturbateurs endocriniens proposée par la Commission ouvre à nouveau un chapitre d’incertitudes pénalisantes pour notre industrie » a déclaré Magali Smets, directrice générale de l’UIC.

L’Union des Industries Chimiques (UIC) souligne qu’elle continuera à participer activement à la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens. Elle y sera toujours force de proposition, tout en rappelant la nécessité de s’inscrire dans un
cadre réglementaire européen harmonisé.

Facebook