Actualités

Pénibilité et le risque chimique : retour sur la journée du 8 novembre 2016

25/11/2016 - Social et relations humaines

L’UIC a organisé, le 8 novembre dernier, une journée de formation sur les thèmes de la pénibilité et du risque chimique.Cette journée, à laquelle près de 150 personnes ont participé, avait pour objectif d’aider les acteurs de l’entreprise concernés par ces deux thématiques à comprendre et à appliquer les dispositions législatives et réglementaires qui les régissent, et à anticiper les évolutions prévues en la matière.

Depuis le 1er juillet 2016, en effet, les six derniers facteurs de pénibilité sont applicables et les entreprises souhaitent obtenir des réponses à leurs préoccupations concernant le dispositif complexe qu’est le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Il en va de même pour le risque chimique, sujet technique dont les participants ont pu appréhender les enjeux et les applications pratiques lors de cette journée.

La formation a permis de répondre à de nombreuses interrogations de la part des entreprises :

  • Sur le dispositif pénibilité, ont été abordées la mise en place du C3P, l’entrée en vigueur des six derniers facteurs de pénibilité, l’appréciation de l’exposition des salariés, les modalités déclaratives de celles-ci, les échéances à respecter, les enjeux juridiques, l’accompagnement des entreprises par la branche…
  • Concernant l’évaluation et la prévention du risque chimique, ont été notamment présentées les dispositions du Code du travail ainsi que les évolutions en cours au niveau français (simplification du dispositif de contrôle des valeurs limites d’exposition professionnelle) et européen.

Par ailleurs, l’UIC a publié un guide afin de les accompagner dans la mise en œuvre du C3P à destination de ses adhérents. 

Cette session de formation et d’information sur la prévention des risques professionnels a bénéficié du concours financier de la branche Accidents du Travail et Maladies Professionnelles de la Caisse nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs salariés.

Facebook