LE BULLETIN ECONOMIQUE

Padlock

Bulletin économique n°44 - 1er trimestre 2018

Contenu réservé aux adhérents. Connectez-vous !

Padlock

Bulletin économique n°41 - 2ème trimestre 2017

Contenu réservé aux adhérents. Connectez-vous !

Padlock

Bulletin économique n°42 - 3ème trimestre 2017

Contenu réservé aux adhérents. Connectez-vous !

Padlock

Bulletin économique n°43 - 4ème trimestre 2017

Contenu réservé aux adhérents. Connectez-vous !

Résumé en 15 slides

Padlock

Bulletin économique n°44 Graphiques

Contenu réservé aux adhérents. Connectez-vous !

Synthèse

Economie et statistiques

La croissance ralentit nettement début 2018 pour la chimie en France après une fin d’année 2017 soutenue

Après avoir connu des rythmes élevés en 2017, la production de la chimie en France s’est contractée au premier trimestre par rapport au point haut de la fin 2017. En variation annuelle, la chimie en France enregistre une très faible hausse (+0,2 % en cumul à fin avril par rapport à la même période de 2017).

Sur son marché intérieur, la chimie a été impactée par la baisse de régime de ses principales industries clientes, que ce soit en France ou en Europe après il est vrai des cadences très soutenues fin 2017 et difficiles à maintenir.

En parallèle, les marchés extérieurs ont eux aussi manifesté des signes de modération selon les zones, la remontée des tensions commerciales ou géopolitiques et le niveau encore élevé de la devise européenne pesant sur la confiance et les carnets de commandes.

Le bulletin économique du 1er trimestre publié en juin 2018 détaille les derniers résultats de l’activité de la chimie en France et en Europe.

Tableau de bord de l’industrie chimique en France (yc chimie fine pharma.)

Évolution 1T18/4T17 1T18/1T17 4 mois 2018/
4 mois 2018
Production, en volume -5,4% 0% 0,2%
Exportations, en valeur 10,0% 3,2% 20,9 Mds€ (+4,4%)
Importations, en valeur 6,3% -2,4% 17,5 Mds€ (-0,2%)
Solde en Mds€   3,4 (2,4 en 2017)

Sources : Insee, Douanes, exploitation UIC

Repli de la production chimique début 2018

Après une année 2017 dynamique, la production chimique a nettement ralenti en France, se contractant de 5,4 % au premier trimestre 2018 par rapport au trimestre précédent (après +3,7 %). En variation annuelle, l’activité parvient à se stabiliser et affiche une très légère hausse en cumul à fin avril (+0,2 % par rapport à la même période de 2017).

Tous les secteurs sont en repli sur le premier trimestre par rapport à la fin de l’année 2017, et en cumul, les contributions à la croissance sont plus différenciées avec une participation forte des savons et parfums.

Un solde net des échanges bien orienté

Les exportations ont continué de croître vers les principales zones clientes et pour tous les secteurs hormis la chimie organique. La balance commerciale s’améliore de près de 1 milliard d’euros à 3,4 milliards sur les quatre premiers mois de 2018, en raison d’une stagnation des importations sur la même période. Les achats ont a chimie a profité de la bonne conjoncture internationale au dernier trimestre avec une hausse de 1,2 % pour les exportations par rapport au trimestre précédent (après -4,2 %). La dynamique du marché intérieur a toutefois aussi accru les importations 5,7 % après -4,4 %.

Une normalisation de la croissance en 2018

Le climat des affaires dans la chimie en France se stabilise à un niveau élevé, supérieur à sa moyenne de longue période. Le point à suivre est le jugement sur les carnets de commandes tant globaux qu’étrangers qui sont anticipés en repli.

Pour en savoir plus, télécharger notre Bulletin Économique.

Facebook