Communiqué de presse

Communiqué de presse du 8 février 2016 diffusé par la Mission nationale de contrôle des précurseurs chimiques après signature du nouveau code avec les organisations professionnelles.

Formation

Aucun élément correspondant à la recherche
Actualités

Précurseurs de drogues : un nouveau code de conduite national

09/02/2016 - Produits sous contrôle

L’Union des industries chimiques poursuit sa lutte contre la fabrication illicite de drogues en signant, le 8 février 2016, le nouveau code de conduite national sur la prévention du détournement de précurseurs chimiques.

Des produits chimiques permettant de fabriquer des médicaments, des arômes et des parfums, des peintures, par exemple, peuvent entrer dans la fabrication de drogues.

Par le contrôle de la production et des échanges des substances chimiques identifiées comme étant susceptibles d’être détournées pour alimenter les réseaux illicites de drogues, la Mission nationale de contrôle des précurseurs chimiques de drogues (MNCPC) cherche à éviter des détournements pouvant conduire à la fabrication clandestine de drogues.

Ce travail s’inscrit dans une démarche collective, partenariale et volontaire à laquelle les organisations professionnelles participent.

L’Union des Industries Chimiques (UIC) est signataire de ce nouveau code national de conduite au côté d’autres organisations professionnelles concernées : Afipa, Leem,  Prodarom, SIMV, SNIAA et UFCC¹. Pour mémoire, l’UIC était déjà signataire en 2004, mais estimait qu’une révision s’imposait pour prendre en compte les évolutions réglementaires, l’apparition de nouvelles drogues et ce que l’on appelle désormais les pré-précurseurs de drogues.
  

20 ans de partenariat UIC / MNCPC

Cela fait plus de 20 ans que l’UIC et la MNCPC collaborent dans cette lutte contre ce détournement qui alimente le trafic de drogues et est un vrai fléau, que ce soit au niveau national, européen, mais aussi à l’international.

L’UIC est régulièrement aux côtés de la MNCPC pour présenter l’exemple français dans des instances internationales, telles que le groupe de travail Union européenne-Chine ou le Conseil de l’Europe.

Lutter contre les détournements des précurseurs chimiques passe par un partenariat public/privé plus fort qui se traduit par ce nouveau code de conduite national. Il est un outil pratique que d’autres pays souhaitent également créer.


¹ Afipa - Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une Automédication responsable ; Leem - Les Entreprises du médicament ; SIMV -Syndicat de l’Industrie du Médicament et réactif Vétérinaires ; SNIAA - Syndicat National des Industries Aromatiques Alimentaires ; Prodarom - Syndicat National des Fabricants de Produits Aromatiques ;
UFCC - Union Française du Commerce Chimique.

Facebook